Intereurop

Robert JAULIN, un ethnologue engagé

Un film de patrick Deshayes

L’anthropologie et l’ethnologie furent secouées après la seconde guerre mondiale par les révoltes anticoloniales. Comment les ethnologues spécialistes des sociétés exotiques devaient-ils réagir ?
Beaucoup dénonçaient cette discipline comme défendant le colonialisme. Et même l’anthropologue Roger Bastide, n’hésita à qualifier sa discipline à ce propos de « grande putain ».
Claude Lévi-Strauss, quant à lui, pensait que les ethnologues devaient respecter une stricte neutralité scientifique. Il choisi une métaphore pour illustrer son propos : « Quand une supernovae explose l’astronome n’est pas triste il observe ! »
Dans les années 60, Un jeune ethnologue de son laboratoire va s’opposer à lui : Robert Jaulin.
A la neutralité scientifique prôné par Lévi-Strauss, Robert Jaulin oppose « l’impossible irresponsabilité de l’ethnologue ».
Et il ajoutera : l’ethnologie est politique.
Le monde changeait. Un ordre colonial imposé par les Empires était en train de disparaître. Il laissait la place à un désordre nouveau celui de multiple états issus des fragment des empires étaient pris d’assaut par des élites locales certes mais « éduquées » par les valeurs des anciens colons. Néanmoins, la révoltes des peuples se calmera pour un temps : On leur impose ce que Robert Jaulin appellera la « PAIX BLANCHE » et les ethnologues chargées d’étudier ses populations se taisent lorsqu’une langue ou une culture disparaît.

Au Suivant Poste

© 2020 Intereurop

Thème par Anders Norén