Intereurop

UNE GRANDE PLAINE BRUMEUSE

UN film de Denis GERAULT

Genèse du projet
Ce projet de documentaire « fictionnarisé » a été conçu avant l’émergence de la pandémie. Cependant, dans l’ultime partie du film, le confinement, le post confinement et leurs effets seront appréhendés. Le film débutera en 2019 pour s’achever en 2022.
Il est une période de la vie qui peut être particulièrement intéressante et fondatrice au-delà de l’adolescence, celle du basculement tâtonnant et progressif vers l’âge adulte et l’autonomie. Les grands rites de passage traditionnels et collectifs n’existant plus dans nos sociétés contemporaines, ce moment représente une période étirée dans le temps traversée d’explorations individuelles. L’allongement des cursus d’études, les difficultés d’insertion professionnelles, le climat d’inquiétude qui traverse le corps social sont autant de facteurs qui freinent ce passage constitué, pour ceux qui s’y engagent, d’avancées, de reculs et d’interrogations. Hier encore, cette période charnière pouvait être vécue dans une réjouissante insouciance ; tout semblait possible pour les personnalités les plus aventureuses.
Pendant cette tranche de vie, certains ont le courage de s’éloigner de leur cercle relationnel familier pour sonder et découvrir leur être profond et peut-être, dans un environnement social et géographique nouveau, trouver le moyen de se révéler.
Notre film voudrait s’attacher à ce moment privilégié au travers de l’expérience d’une jeune Italienne qui a quitté sa petite ville située non loin de Vérone, pour venir vivre à Paris.
Après avoir fait un master de philosophie et d’histoire en Italie, Eleonora a éprouvé le besoin de s’affranchir de la tutelle de ses parents qui ne comprennent pas son désir de prolonger ses d’études et d’éloignement. Elle a quitté son environnement natal au sein duquel elle était parfaitement intégrée et membre active et engagée du conseil municipal. Depuis qu’elle est à Paris, elle a trouvé le moyen d’une autonomie matérielle en travaillant dans un restaurant italien. Elle a tout d’abord loué une chambre dans une maison parisienne habitée par un père et ses trois enfants qui ont un âge apparenté au sien. Eleonora avait 27 ans lors de son arrivée. Elle vit depuis deux ans à Paris. Elle est dynamique, joyeuse, rayonnante, sociable et cependant dit-elle, elle est aussi traversée de doutes et travaille sur elle-même pour surmonter un déficit de confiance qui ne manque pas de surprendre car cet aspect de sa personnalité ne transparaît nullement.
Je voudrais, tel un journal filmé, témoigner de l’expérience que traverse Eleonora en toute liberté, avec sa toute jeune énergie, que ce soit au restaurant où elle est employée, dans son atelier de théâtre où elle est déjà sollicitée pour incarner Juliette dans la pièce des amants de Vérone, dans les relations sociales qu’elle développe à Paris, et voir germer son projet de reprendre un nouveau cycle d’études pour l’instant peu défini, sans renoncer à son intérêt particulier pour les disciplines artistiques et un projet de roman.
Ce film se construira au jour le jour, en complicité étroite avec Eleonora. Sa personnalité et ses aptitudes théâtrales pourront m’inciter à reconstituer des moments vécus et introduire des échappées fictionnelles et construire des interactions entre elle et d’autres jeunes qui essayent également de dessiner leur devenir.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Intereurop

Thème par Anders Norén